Go to main content
3

La Constance du jardinier (The Constant Gardener)

Mardi 28 Juin à 21:35 | Cinépop

G.-B. 2005. Drame de Fernando Meirelles avec Ralph Fiennes, Rachel Weisz, Danny Huston. Un diplomate britannique en poste au Kenya cherche à découvrir pourquoi son épouse, une militante convaincue, a été assassinée. Adaptation réussie du roman de John Le Carré. Mélange prenant de thriller et de drame sentimental. Dénonciation virulente de l'exploitation éhontée de l'Afrique par l'Occident. Réalisation nerveuse et inspirée. Interprétation relevée.

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
3

La Constance du jardinier (The Constant Gardener)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

G.-B. 2005. Drame de Fernando Meirelles avec Ralph Fiennes, Rachel Weisz, Danny Huston.

Un diplomate britannique en poste au Kenya cherche à découvrir pourquoi son épouse, une militante convaincue, a été assassinée. Adaptation réussie du roman de John Le Carré. Mélange prenant de thriller et de drame sentimental. Dénonciation virulente de l'exploitation éhontée de l'Afrique par l'Occident. Réalisation nerveuse et inspirée. Interprétation relevée.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Jeffrey Caine
D'après le roman de John Le Carré
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Alliance Vivafilm
En poste au Kenya, le diplomate britannique Justin Quayle apprend que son épouse, la militante Tessa Abbott, a été brutalement tuée alors qu'elle se trouvait en compagnie d'Arnold Bluhm, un docteur local soupçonné d'être son amant. Du coup, le placide Justin, un fonctionnaire peu ambitieux dont la seule passion est la botanique, sort de sa torpeur afin de comprendre pourquoi sa femme a été assassinée. Le diplomate ne tarde pas à apprendre que Tessa et Arnold avaient découvert qu'une compagnie pharmaceutique, avec la complicité du gouvernement britannique, se servait des Africains victimes du sida pour tester un nouveau médicament, avec des résultats souvent mortels. Au péril de sa vie, Justin cherche alors à compléter l'oeuvre de dénonciation de son épouse, qu'il n'a jamais autant aimée.

L’AVIS DE MEDIAFILM

THE CONSTANT GARDENER mérite de figurer parmi les meilleures adaptations des romans de John Le Carré, au côté de l'admirable THE SPY WHO CAME IN FROM THE COLD (1965) de Martin Ritt. Le scénario offre un mélange prenant de thriller et de drame sentimental, sur fond de dénonciation virulente de l'exploitation éhontée de l'Afrique par l'Occident, et plus particulièrement ici par les grosses compagnies pharmaceutiques, qui n'hésitent pas à sacrifier des vies innocentes pour préserver leurs indécents profits. Utilisant les flash-back de façon fort efficace, le récit ne cesse de captiver, s'avérant tantôt révoltant, tantôt touchant. Surtout lorsqu'il illustre la quête du protagoniste qui, en découvrant l'étendue du courage de sa défunte épouse, en tombe véritablement amoureux pour la première fois, le transformant du coup d'individu mou et indécis en homme d'action intrépide et déterminé. Le Brésilien Fernando Meirelles livre une mise en scène nerveuse qui, dans un style visuel semblable à celui de son précédent film, l'acclamé CITY OF GOD, illustre de façon expressive le contexte africain du récit. En outre, le réalisateur trousse habilement ses scènes de suspense, même si certaines ne servent qu'à leurrer le spectateur. Au sein d'une distribution relevée, Ralph Fiennes joue avec une étonnante retenue un personnage tourmenté dont il a le secret, face à une Rachel Weisz aussi énergique qu'attachante.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3