Go to main content
4

Les Choristes

Fr. 2004. Comédie dramatique de Christophe Barratier avec Gérard Jugnot, François Berléand, Jean-Baptiste Maunier. En 1949, un professeur de musique nommé surveillant dans un internat tente d'amadouer des élèves difficiles en formant avec eux une chorale. Scénario adapté d'un film français de 1945. Ton nostalgique assumé. Utilisation fort agréable des chants. Mise en scène bien réglée. Acteurs admirablement dirigés.

Général
4

Les Choristes (Les Choristes)

Général Général

Fr. 2004. Comédie dramatique de Christophe Barratier avec Gérard Jugnot, François Berléand, Jean-Baptiste Maunier.

En 1949, un professeur de musique nommé surveillant dans un internat tente d'amadouer des élèves difficiles en formant avec eux une chorale. Scénario adapté d'un film français de 1945. Ton nostalgique assumé. Utilisation fort agréable des chants. Mise en scène bien réglée. Acteurs admirablement dirigés.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Christophe Barratier
Philippe Lopes-Curval
D'après l'oeuvre de Noël-Noël
D'après l'oeuvre de René Wheeler
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Alliance Vivafilm
Récompenses
En 1949, dans la campagne française, Clément Mathieu, professeur de musique sans emploi, décroche un poste de surveillant à l'internat de rééducation pour mineurs Fond de l'étang. Le nouveau venu a tôt fait de constater les méthodes autoritaires et peu fructueuses prônées par le très rigide directeur Rachin. Par ailleurs, les pensionnaires endurcis accueillent sans ménagement le pion qui, à leur grande surprise, se montre très compréhensif envers eux tout en faisant preuve d'une certaine fermeté. Décidant d'imposer sa façon douce malgré la désapprobation de Rachin, Mathieu tente de réinjecter un sentiment de fierté chez ces préadolescents récalcitrants en montant avec eux une chorale. Aujourd'hui, deux de ses anciens élèves se remémorent son passage marquant dans leur vie.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Signant ici son premier long métrage de fiction, Christophe Barratier semble être allé à l'école de Giuseppe Tornatore. En effet, comme chez l'auteur de CINEMA PARADISO, il exploite habilement les recettes du cinéma populaire de qualité (histoire simple et universelle, nostalgie d'un passé glorifié, enfants acteurs), tout en promenant son archet sur les cordes sensibles des bons sentiments. En harmonie avec l'époque qu'il filme, le réalisateur semble faire fi d'un demi-siècle de cinéma en proposant une relecture pour le moins fidèle dans l'esprit et la manière de LA CAGE AUX ROSSIGNOLS (1945) de Jean Dréville. Néanmoins, le film a du rythme, offre un certain mordant et jouit d'une mise en scène classique, mais bien réglée. Partie intégrante des CHORISTES, la musique a fait l'objet d'une étroite collaboration entre le compositeur et le cinéaste, qui possède aussi une formation de musicien. Chez les adultes, si Gérard Jugnot livre une prestation à la hauteur de ses derniers rôles tragicomiques, c'est toutefois François Berléand qui emporte la mise. En contrepoint, les enfants, admirablement dirigés, jouent leur partition avec un naturel conquérant, surtout Jean-Baptiste Maunier, véritable soprano dans la vie.

Texte : Jean Beaulieu

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3