Aller au contenu principal
4

Garden State

É.-U. 2004. Comédie dramatique de Zach Braff avec Zach Braff, Ian Holm, Natalie Portman. De retour au New Jersey pour l'enterrement de sa mère, un aspirant comédien apathique reprend goût à la vie. Première oeuvre d'une sincérité touchante malgré certaines maladresses. Humour original. Mise en scène soignée. Interprétation pleine de justesse et de charme.

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

Garden State (Garden State)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

É.-U. 2004. Comédie dramatique de Zach Braff avec Zach Braff, Ian Holm, Natalie Portman.

De retour au New Jersey pour l'enterrement de sa mère, un aspirant comédien apathique reprend goût à la vie. Première oeuvre d'une sincérité touchante malgré certaines maladresses. Humour original. Mise en scène soignée. Interprétation pleine de justesse et de charme. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
20th Century Fox
Âgé de 26 ans, l'aspirant comédien Andrew Largeman vit en solitaire dans une torpeur alimentée par un abondant régime de médicaments. Aussi n'éprouve-t-il aucune émotion particulière en apprenant la mort de sa mère. Quittant Los Angeles sans emporter ses comprimés, Andrew regagne sa ville natale du New Jersey, qu'il n'a pas vue depuis neuf ans, pour assister aux obsèques. Il renoue alors avec de vieux amis et fait aussi la connaissance de Sam, une jeune fille excentrique dont les charmes secouent son indifférence. Petit à petit, le jeune homme se sent revivre. Mais il doit encore régler ses comptes avec son père, un homme autoritaire qui lui reproche encore d'avoir été la cause, enfant, de la paralysie et de la dépression de sa mère.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Voilà une première oeuvre qui, en dépit de ses maladresses, confirme en Zach Braff une personnalité originale et prometteuse. D'emblée, l'état de détachement et d'absence d'affect qui caractérise son antihéros est fort bien rendu par nombre de touches déroutantes qui insufflent un climat presque onirique à l'ensemble. Réalisé avec soin et élégance, GARDEN STATE cultive un sens du détail insolite non dénué d'humour, tant dans la description des personnages que dans le déroulement des situations. Mais le film, dont la première partie est fort habile à évoquer le «décalage» d'un esprit sous tranquillisants, faiblit en proportion de l'aplomb que le protagoniste retrouve en regagnant le monde des vivants. Le silence cède alors au bavardage démonstratif et le drame se résout dans les lieux communs d'une psychologie populaire aussi pesante que bien intentionnée. L'ensemble n'en demeure pas moins d'une sincérité assez touchante. D'ailleurs, la justesse et le charme des interprètes (notamment le jeu ingénu de Nathalie Portman) ne se démentent jamais.

Texte : Jean-Philippe Gravel

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3