Aller au contenu principal
5

Daniel et les Superdogs (Daniel and the Superdogs)

Qué. 2004. Comédie dramatique de André Melançon avec Matthew Harbour, Patrick Goyette, Macha Grenon. Inconsolable depuis la mort de sa mère, un garçon au tempérament frondeur entraîne un chien en vue d'une importante compétition canine. Film de la série "Contes pour tous". Situations convenues et prévisibles. Réalisation de métier. Jeu spontané des jeunes interprètes.

Général
5

Daniel et les Superdogs (Daniel and the Superdogs)

Général Général

Qué. 2004. Comédie dramatique de André Melançon avec Matthew Harbour, Patrick Goyette, Macha Grenon.

Inconsolable depuis la mort de sa mère, un garçon au tempérament frondeur entraîne un chien en vue d'une importante compétition canine. Film de la série "Contes pour tous". Situations convenues et prévisibles. Réalisation de métier. Jeu spontané des jeunes interprètes. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Année :
Réalisation :
Depuis le décès de sa mère, le jeune Daniel est inconsolable, ne trouvant aucun réconfort auprès de son père Marc, totalement absorbé par son travail. Avec ses copains Colin et William, le garçon ambitionne d'entraîner un chien du nom de Gypsy pour l'inscrire au populaire concours des Superdogs. L'événement a lieu dans un aréna menacé de démolition, un projet que les citoyens tentent de stopper. L'entraînement de Gypsy s'avère difficile, Daniel étant forcé de composer avec la réticence de son père. De plus, le garçon entre en compétition avec la jeune Avril, dont la mère Julie est propriétaire du chenil de la ville. Après une série de mésaventures à l'école ainsi qu'au chenil où il donne un coup de main à Julie, Daniel parvient à présenter Gypsy au concours des Superdogs.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Amorcée avec brio il y a vingt ans par André Melançon avec LA GUERRE DES TUQUES, la série des "Contes pour tous" du producteur Rock Demers s'est depuis essoufflée, les réussites se faisant de plus en plus rares. Et malheureusement, DANIEL ET LES SUPERDOGS aura peu de chances de faire partie de ce club sélect, malgré la présence experte de Melançon. On y retrouve quelques recettes éprouvées - le multiculturalisme, la tolérance, la débrouillardise des enfants - mais le scénario est encombré de messages moralisateurs, sans parler des petites leçons de bonne conduite et d'hygiène. Utilisant des procédés dramatiques plutôt usés, dont celui de la mort d'un des deux parents comme justification psychologique aux difficultés du héros, le film s'appuie aussi sur l'amour inconditionnel des enfants pour les animaux, tout particulièrement les chiens. Cela ne suffit pas à masquer le caractère peu naturel de l'ensemble, alors que se mélangent des acteurs qui s'expriment dans leur langue avec d'autres, comme Claire Bloom, dont le doublage ne trompera personne. Si les jeunes interprètes font preuve de spontanéité, ils ne peuvent à eux seuls faire de ce nouveau «Conte pour tous» autre chose qu'une oeuvre édulcorée et pleine de bonnes intentions.

Texte : André Lavoie

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3