Goto main content
4

Innocents (The Dreamers)

Fr. 2003. Drame de moeurs de Bernardo Bertolucci avec Michael Pitt, Eva Green, Louis Garrel. Au printemps 1968, à Paris, un étudiant américain forme un ménage à trois avec une jeune Française et son frère jumeau. Évocation nostalgique d'une époque troublée, par le biais d'un hommage senti à la cinéphilie. Oeuvre parfois audacieuse mais manquant de profondeur. Mise en scène recherchée. Jeunes interprètes aguerris.

16 ans + (érotisme)
4

Innocents (The Dreamers)

16 ans + (érotisme) 16 ans + (érotisme)

Fr. 2003. Drame de moeurs de Bernardo Bertolucci avec Michael Pitt, Eva Green, Louis Garrel.

Au printemps 1968, à Paris, un étudiant américain forme un ménage à trois avec une jeune Française et son frère jumeau. Évocation nostalgique d'une époque troublée, par le biais d'un hommage senti à la cinéphilie. Oeuvre parfois audacieuse mais manquant de profondeur. Mise en scène recherchée. Jeunes interprètes aguerris.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Gilbert Adair
D'après le roman de Gilbert Adair
Photographie :
Montage :
Au printemps 1968, à Paris, l'étudiant américain Matthew fait la connaissance de la jeune Isabelle et de son frère jumeau Théo lors d'une manifestation à la Cinémathèque française. Profitant de l'absence de leurs parents, en vacances pour un mois, Théo et Isabelle invitent Matthew à partager leur grand appartement de la rue Raspail. Pendant qu'à l'extérieur, la France tout entière est en proie au chaos social, les trois jeunes discutent un peu de politique mais surtout de cinéma, se livrant à différents jeux portant sur les scènes célèbres de leurs films préférés. Or, à l'instigation d'Isabelle, cette activité ludique prend bientôt une tangente sexuelle, de sorte que les trois jeunes, malgré leur immaturité, en viennent à former un sulfureux ménage à trois.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Puisant dans ses souvenirs de jeunesse ainsi que dans la matière d'un roman en partie autobiographique de l'écrivain Gilbert Adair (LOVE AND DEATH ON LONG ISLAND), Bernardo Bertolucci livre une évocation nostalgique d'une époque à la fois troublée et exaltante. Cependant, les événements de mai 68 ne constituent qu'une toile de fond, les auteurs se concentrant sur les expériences sexuelles et sentimentales de trois jeunes fous de cinéma confinés dans un vaste appartement parisien. De sorte que THE DREAMERS ressemble à un croisement entre un TRAVELLING AVANT pervers et un DERNIER TANGO À PARIS en moins désespéré, mâtiné des ENFANTS TERRIBLES de Cocteau. Rendant un hommage senti à la cinéphilie, Bertolucci intègre habilement au récit de nombreux extraits de films marquants, procurant au spectateur des moments tantôt amusants, tantôt touchants. En outre, ses choix musicaux (Janis Joplin, The Doors, Jimi Hendrix, etc.) s'avèrent fort judicieux. Fidèle à lui-même, le cinéaste italien offre des compositions visuelles recherchées, tout en conférant beaucoup de sensualité à ses images. Pourtant, l'ensemble manque de profondeur, ces libertinages ayant en définitive peu de conséquences réellement dramatiques. Les interprètes font montre de fraîcheur et d'audace, en particulier la nouvelle venue Eva Green, fille de l'actrice Marlène Jobert.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon, Josh Hartnett, Stephen McHattie. Classement: 13 ans +.

En 1989, un journaliste d'enquête du Globe and Mail s'efforce de prouver qu'un jeune toxicomane québécois, détenu en Thaïlande pour trafic de drogue, a été piégé par des agents de la GRC, qui l'avaient pris à tort pour un joueur majeur dans la filière asiatique.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3