Goto main content
2

Elephant

É.-U. 2003. Drame social de Gus Van Sant avec Alex Frost, Eric Deulen, John Robinson. La vie tranquille d'une école secondaire de l'Oregon est violemment perturbée par une tuerie perpétrée par deux élèves. Scénario rigoureux au traitement temporel ingénieux et inventif. Portrait d'un réalisme impressionnant de la routine et de la violence latente des écoles publiques, inspiré par le massacre de Columbine. Interprétation d'un naturel confondant. (sortie en salle: 3 juin 2008)

13 ans + (violence)
2

Elephant (Elephant)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 2003. Drame social de Gus Van Sant avec Alex Frost, Eric Deulen, John Robinson.

La vie tranquille d'une école secondaire de l'Oregon est violemment perturbée par une tuerie perpétrée par deux élèves. Scénario rigoureux au traitement temporel ingénieux et inventif. Portrait d'un réalisme impressionnant de la routine et de la violence latente des écoles publiques, inspiré par le massacre de Columbine. Interprétation d'un naturel confondant. (sortie en salle: 3 juin 2008)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
Une journée dans une école secondaire de Portland en Oregon. Conduit en voiture par son père ivre, John, 15 ans, arrive en retard et essuie les réprimandes du directeur. Arpentant la cour de l'école, Elias photographie des élèves excentriques. Couple populaire, Nathan et Carrie discutent d'une fête à laquelle ils prévoient se rendre. Jeune fille coincée, Michelle sèche un cours d'éducation physique et trouve refuge à la bibliothèque. Dans la cafétéria, pendant que trois copines discutent ensemble, un élève discret, souffre-douleur de ses camarades, étudie minutieusement l'architecture des lieux. Il refera surface avec un compagnon après la période du dîner, apportant avec lui les armes à feu qu'il a fraîchement reçues par la poste, fermement décidé à provoquer un bain de sang dans son école.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après avoir réalisé à Hollywood des films de commande plus ou moins inspirés (GOOD WILL HUNTING, FINDING FORRESTER), Gus Van Sant accomplit depuis GERRY un retour sur le terrain d'un cinéma indépendant inventif, rigoureux et, dans le cas d'ELEPHANT, nécessaire. S'inspirant du massacre de Columbine, Van Sant semble moins vouloir remonter aux sources de ce fait divers emblématique et en désigner les causes profondes, que d'offrir le portrait sans fard du quotidien routinier et subrepticement violent d'une école publique. Ce faisant, l'auteur adopte une approche distanciée d'une grande invention formelle, où de nombreux plans-séquences, tantôt mobiles, tantôt oppressivement fixes, rendent singulièrement palpable l'ambiance de vacuité et de monotonie particulière à l'architecture impersonnelle des polyvalentes. Par ailleurs, la temporalité en boucle du film, qui présente, sous une apparente succession de jours, le récit des événements d'une seule journée d'après des points de vue différents, distille une ambiance de huis-clos particulièrement déroutante et inédite. Il s'agit là d'un impressionnant travail sur la structure narrative, d'autant plus qu'au départ, le tournage fut largement improvisé en mettant à profit la contribution des jeunes interprètes. Ceux-ci incarnent avec un naturel confondant une galerie de personnages à la fois typés et justes, faisant d'ELEPHANT l'un des plus saisissants portraits cinématographiques de l'adolescence contemporaine.

Texte : Jean-Philippe Gravel

COMMENTAIRES

26 décembre 2018, 21:12:20

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Je n'aime vraiment pas ce film et je ne vois pas ce qu'il y a de bon, à la fin du film les personnages n'ont pas l'air effrayé de ce qui se passe, ce n'est pas réaliste et les plans séquences sont trop long et ça devient lassant, et la cinématographie ne m'a pas tellement épatée

J'attribue à ce film la Cote 3


30 juin 2016, 16:40:40

Par : Jason Plante, Gatineau

La seule tache est dans le scenario au moment ou les deux tueurs (gais) entre dans l'ecole. Autrement le film EST PARFAIT. Acteurs savoureux, dans un seul décor set, a la camera eblouissante aux teintes sombres... Mon film prefere des annees 2000...

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Linda May. Classement: En attente de classement.

Au chômage depuis la fermeture de sa ville minière du Nevada, une veuve sexagénaire adopte un mode de vie nomade, en parcourant le pays à bord de sa camionnette et en trouvant de petits boulots temporaires à chacune de ses haltes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3