Goto main content
4

La Mystérieuse Mademoiselle C.

Can. 2002. Comédie fantaisiste de Richard Ciupka avec Marie-Chantal Perron, Gildor Roy, Ève Lemieux. Une suppléante excentrique redonne le goût d'apprendre à une classe d'élèves de sixième année peu motivés. Adaptation joyeuse et colorée de deux romans jeunesse de Dominique Demers. Conception peu crédible du personnage du directeur. Réalisation alerte. Interprétation disparate. (sortie en salle: 30 août 2007)

Général
4

La Mystérieuse Mademoiselle C. (La Mystérieuse Mademoiselle C.)

Général Général

Can. 2002. Comédie fantaisiste de Richard Ciupka avec Marie-Chantal Perron, Gildor Roy, Ève Lemieux.

Une suppléante excentrique redonne le goût d'apprendre à une classe d'élèves de sixième année peu motivés. Adaptation joyeuse et colorée de deux romans jeunesse de Dominique Demers. Conception peu crédible du personnage du directeur. Réalisation alerte. Interprétation disparate. (sortie en salle: 30 août 2007)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
D'après le roman de Dominique Demers
Pays :
Distributeur :
L'excentrique Mademoiselle Charlotte remplace l'institutrice de la 6e D de l'école Sainte-Cécile, la classe la moins performante de la commission scolaire de la région. La nouvelle venue parvient à motiver ses élèves en leur proposant de couvrir la matière scolaire le matin, de façon à consacrer l'après-midi à divers projets amusants ou créatifs. L'un d'eux consiste à faire revivre la bibliothèque de l'école en réaménageant la chapelle voisine. La suppléante est une source d'inspiration pour Marie, une fillette aux prises avec une mère aphasique et qui s'entraîne en secret pour des compétitions d'haltérophilie. Toutefois, les initiatives de Charlotte perturbent les plans du directeur de l'école, l'ambitieux Marcel Lenragé, qui cherche alors à se débarrasser de l'enseignante.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Star locale de la littérature jeunesse, Dominique Demers fait ses débuts à la scénarisation en adaptant deux de ses romans mettant en vedette le sympathique personnage de Charlotte, la vieille enseignante qui parle à sa roche. L'auteure a cependant fait subir à cette dernière une sensible cure de rajeunissement, ce qui n'est pas en soi une mauvaise idée. Par contre, en amalgamant le directeur de son premier roman et le maire inculte du second, Demers a conçu un personnage de méchant très peu crédible, à savoir un directeur d'école à la recherche des meilleurs résultats scolaires mais qui méprise les livres, et dont les rêves de grandeur ne riment à rien. De plus, le suspense final apparaît trop fabriqué et sans enjeu véritable. Mais dans l'ensemble, il s'agit d'un divertissement joyeux et coloré, bien qu'un peu trop généreux en messages politiquement corrects. Richard Ciupka (COYOTE, LE DERNIER SOUFFLE) livre une réalisation alerte, avec quelques belles envolées fantaisistes. Marie-Chantal Perron incarne le rôle-titre avec son habituel mélange de candeur et d'assurance. Toutefois, le jeu volontairement caricatural de Gildor Roy détonne avec celui, plus réaliste, des enfants. Notamment celui de la petite Ève Cadieux, fort touchante dans le rôle central de Marie.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Roum. 2019. Comédie policière de Corneliu Porumboiu avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar. Classement: 13 ans +.

Un inspecteur roumain corrompu se rend aux îles Canaries pour apprendre la langue des siffleurs. Celle-ci lui permettra de déjouer ses collègues policiers lors de l'évasion à Bucarest d'un petit gangster, qui a volé un magot au commanditaire de l'opération.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3