Goto main content
4

8 Femmes

Fr. 2001. Comédie policière de François Ozon avec Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Emmanuelle Béart. Dans un manoir isolé, la découverte du maître de maison poignardé dans son lit éveille des soupçons mutuels chez les huit femmes de son entourage immédiat. Enquête policière classique émaillée de chansons populaires et de réparties cinglantes. Réalisation alerte et stylisée. Numéros d'actrices réjouissants.

Général
4

8 Femmes (8 Femmes)

Général Général

Fr. 2001. Comédie policière de François Ozon avec Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Emmanuelle Béart.

Dans un manoir isolé, la découverte du maître de maison poignardé dans son lit éveille des soupçons mutuels chez les huit femmes de son entourage immédiat. Enquête policière classique émaillée de chansons populaires et de réparties cinglantes. Réalisation alerte et stylisée. Numéros d'actrices réjouissants.

Dans un manoir bourgeois des années 1950, Marcel s'apprête à fêter Noël avec son épouse Gaby, sa belle-soeur Augustine, sa belle-mère Mamy et ses deux filles, Catherine et Suzon. En fin de matinée, la nouvelle femme de chambre Louise vient réveiller son maître, mais elle le trouve gisant sur son lit, un poignard planté dans le dos. Un peu plus tard, Pierrette, la soeur de la victime, arrive sur les lieux, alertée par un appel anonyme. Mais entre temps, le téléphone a été coupé, la voiture sabotée et la grille du domaine bloquée par la neige a été verrouillée de l'extérieur. Si bien que les six parentes de Marcel, ainsi que Louise et la domestique Chanel, se retrouvent entre elles pour chercher la coupable. L'investigation sera riche en révélations, pas toujours reluisantes, sur la vie de ces huit femmes.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Avec ce cinquième long métrage, François Ozon confirme qu'il affectionne les huis clos (voir SITCOM et GOUTTES D'EAU SUR PIERRES BRÛLANTES). Après le sombre et très intérieur SOUS LE SABLE, il adapte maintenant un «whodunit» aux réparties cinglantes, qui n'est pas sans rappeler le récent GOSFORD PARK de Robert Altman. Loin de nier les origines théâtrales de son film, Ozon en accentue le côté boulevardier et opte pour un esthétisme rétro avec tout le kitsch et les artifices voulus, apportant un soin particulier au décor et à l'image. Il pousse même la coquetterie jusqu'à faire interpréter à chacune de ses comédiennes une chanson populaire des années 1950, 1960 ou 1970. S'il génère par moments une émotion inédite, ce procédé pourra en revanche en irriter certains, ayant pour effet de ralentir quelque peu l'action. Cependant, à mesure que le film avance, l'intrigue devient plus secondaire. À l'aide d'une mise en scène alerte et stylisée ainsi que d'une distribution féminine de prestige, le réalisateur convie le cinéphile à de réjouissants numéros d'actrice, un véritable plateau de desserts parfois très sucrés, mais qui procurent une sorte de plaisir coupable. Mentionnons entre autres la prestation inhabituellement comique d'Isabelle Huppert, dans un contre-emploi délirant.

Texte : Jean Beaulieu

COMMENTAIRES

22 septembre 2016, 20:57:12

Par : Jason Plante, Gatineau

J'imagine mal enjamber la cloture cloitree l'arrivee de la soeur de Marcel. J'imagine mal Suzon enceinte de son pere, jusque-la dans le scenario, j'imagine mal arriver la mere de Suzon et Suzon alors qu'on a trafique la voiture... Voila. Le jeu des actrices; je lui donne un 2. Mais avec le scenario, je lui donne un 4...

J'attribue à ce film la Cote 3


11 septembre 2016, 18:00:10

Par : Jason Plante, Gatineau

C'est une enquete policiere entre la famille. Mais c'est aussi une comedie musicale; au fil que le scenario avance, chacune des femmes pousse la chansonette. Ce qui est tres original. Seulement pour le jeu des actrices, je lui donne un 2. Si je choisis par le scenario, les taches s'accumulent...

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Arg. 2018. Drame de Benjamin Naishtat avec Dario Grandinetti, Andrea Frigerio, Alfredo Castro. Classement: En attente de classement.

Dans une Argentine politiquement instable, la vie quotidienne sans histoire d'un avocat, père de famille bourgeois, se met à vaciller après une altercation remarquée avec un client agressif dans un restaurant.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3