Goto main content
4

Treize Jours (Thirteen Days)

É.-U. 2000. Drame historique de Roger Donaldson avec Kevin Costner, Bruce Greenwood, Steven Culp. La crise des missiles cubains d'octobre 1962, racontée du point de vue de John F. Kennedy et de ses conseillers. Scénario mené avec rigueur et intelligence, malgré quelques grosses ficelles. Suspense bien soutenu. Mise en scène efficace. Interprétation solide.

Général
4

Treize Jours (Thirteen Days)

Général Général

É.-U. 2000. Drame historique de Roger Donaldson avec Kevin Costner, Bruce Greenwood, Steven Culp.

La crise des missiles cubains d'octobre 1962, racontée du point de vue de John F. Kennedy et de ses conseillers. Scénario mené avec rigueur et intelligence, malgré quelques grosses ficelles. Suspense bien soutenu. Mise en scène efficace. Interprétation solide.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
En octobre 1962, l'armée américaine découvre que les Soviétiques procèdent à l'installation de missiles nucléaires à Cuba. Le président John F. Kennedy, secondé par son frère Robert et son bras droit Kenny O'Donnell, cherchent alors à dénouer la crise par la voie diplomatique. Ils s'engagent ainsi dans un bras de fer avec les stratèges du Pentagone, qui voudraient envahir Cuba avant que les missiles ne deviennent opérationnels. Pendant que les tractations se multiplient en haut lieu, la crainte d'un conflit nucléaire en vient à traumatiser la population.

L’AVIS DE MEDIAFILM

La célèbre crise des missiles cubains n'a duré que deux semaines, mais elle a marqué profondément l'imaginaire collectif des Nord-Américains. Pendant ces quelques jours, le continent, et une bonne partie du reste du monde, s'est cru sur le bord d'une catastrophe nucléaire. Paradoxalement, cette crise aux conséquences planétaires s'est jouée essentiellement en privé, dans les salons feutrés de Washington. Thirteen Days nous invite dans les coulisses du pouvoir pour nous refaire la crise du point de vue de ceux qui se sont employés à la dénouer. L'issue du suspense est connue, puisque la Troisième Guerre mondiale n'a pas eu lieu, mais le scénario rigoureux et intelligent de David Self réussit quand même à faire naître un climat de tension soutenu, ce qui représente un petit tour de force. Les ficelles dramatiques que le scénariste emploie sont parfois un peu grosses, mais il a le mérite d'exposer avec clarté les tenants et aboutissants d'un enchaînement d'incidents aux ramifications politiques complexes. Roger Donaldson illustre ce scénario avec plus de métier que de personnalité, mais sa mise en scène souvent feutrée a au moins le mérite de bien servir les interprètes, dont le jeu nuancé est valorisé par une caméra attentive et scrutatrice.

Texte : Martin Girard

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Film d'animation de Joel Crawford. Classement: Général.

Les Crood, un clan préhistorique, font la rencontre des Betterman, plus évolués et vivant dans un site luxuriant. Reconnaissant un des leurs parmi ces étrangers mal dégrossis, les parents Betterman manoeuvrent afin de le séparer de sa compagne, au profit de leur fille.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3