Aller au contenu principal
3

Élection (Election)

É.-U. 1999. Comédie satirique de Alexander Payne avec Matthew Broderick, Reese Witherspoon, Chris Klein. Un professeur d'une école secondaire tente d'empêcher une élève pédante d'être élue présidente de l'association étudiante. Scénario rempli d'observations amusantes et spirituelles. Personnages habilement développés. Réalisation pleine de clins d'oeil et de fantaisie. Interprètes de talent.

13 ans +
3

Élection (Election)

13 ans + 13 ans +

É.-U. 1999. Comédie satirique de Alexander Payne avec Matthew Broderick, Reese Witherspoon, Chris Klein.

Un professeur d'une école secondaire tente d'empêcher une élève pédante d'être élue présidente de l'association étudiante. Scénario rempli d'observations amusantes et spirituelles. Personnages habilement développés. Réalisation pleine de clins d'oeil et de fantaisie. Interprètes de talent. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Le professeur d'histoire Jim McAllister est incapable de sentir l'étudiante Tracy Flick, qu'il trouve franchement trop pédante. Aussi, lorsque la jeune fille se présente aux élections étudiantes, Jim veut s'assurer qu'elle soit défaite. Pour ce faire, il convainc Paul, un athlète populaire, de se présenter contre elle. Une troisième candidate vient se joindre à eux en la personne de Tammy, une lesbienne dont la petite amie vient de rompre pour s'engager dans une relation avec nul autre que Paul. Lequel, en passant, est le frère de Tammy...

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le réalisateur de CITIZEN RUTH poursuit dans la même veine de satire sociale en se moquant cette fois, et de façon mordante, du processus démocratique. Rempli d'observations amusantes et spirituelles sur la poursuite du succès à l'américaine, le scénario s'amuse à démystifier certaines institutions sacrées (la famille, l'école, la démocratie), sans jamais tomber dans la démagogie ou la facilité. Les personnages sont habilement développés et les événements s'enchaînent avec un sens marqué de l'ironie subtile. L'intrigue n'est pas toujours soutenue avec le même entrain et le même souffle comique, mais l'intérêt du spectateur ne fléchit à aucun moment. Tout cela serait déjà pas si mal, mais on doit en plus souligner l'originalité de la réalisation, pleine de clins d'oeil et de fantaisie. Les interprètes font honneur aux rôles juteux qu'ils ont à défendre.

Texte : Martin Girard

Revue de presse

A Sharp, Funny and Bracingly Satire

Payne handles the swirling comic activity with deft aplomb, playfully integrating voice-overs, sustained freeze frames and cleverly chosen musical cues to bitingly original effect.

(Texte paru en 1999)

Élection Alexander Payne

Satire corrosive d'un système

Le réalisateur (...) multiplie les situations scabreuses et les comportements amoraux des divers personnages. Ceux-ci (...) ont tous des choses à se reprocher, comme si le premier but du film était de montrer l'absence de héros positif dans l'Amérique d'aujourd'hui.

(Texte paru en 2000)

Élection Alexander Payne

Dirty Tricks and Even Dirtier Minds

This story might have lent itself to pratfalls and broad gags, but Mr. Payne keeps it chillier. He sees the frailties of all the film's characters, even if its plot is supposedly about winners and losers.

(Texte paru en 1999)

Élection Alexander Payne

L'Élève est devenu professeur

(...) du lycéen roi de 1986 au professeur déchu de 1999. Que l'acteur ait accepté de grossir, de s'enlaidir (...) ne doit pas surprendre. Après quelques années passées dans la carrière de teenager, l'acteur a étendu son registre, réussissant là où d'autres (...) ont sombré.

(Texte paru en 2000)

Élection Alexander Payne

This Satirical Comedy Gets Our Vote

Broderick is slyly convincing as a well-meaning guy deceiving himself. Witherspoon (...) gives a wonderfully witty performance as the girl mort likely - no matter what it takes - to succeed. ELECTION crosses the bad-taste barrier a couple times, but overall it's a winner.

(Texte paru en 1999)

Élection Alexander Payne

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3