Goto main content
5

Au-delà du jeu et de l'amour (For Love of the Game)

É.-U. 1999. Drame sentimental de Sam Raimi avec Kevin Costner, Kelly Preston, John C. Reilly. Lors du dernier match de sa carrière, un lanceur vedette se remémore sa liaison parfois orageuse avec une journaliste. Récit mélodramatique plutôt insipide. Séquences de baseball bien orchestrées. Mise en scène peu relevée. Interprétation quelconque.

Général
5

Au-delà du jeu et de l'amour (For Love of the Game)

Général Général

É.-U. 1999. Drame sentimental de Sam Raimi avec Kevin Costner, Kelly Preston, John C. Reilly.

Lors du dernier match de sa carrière, un lanceur vedette se remémore sa liaison parfois orageuse avec une journaliste. Récit mélodramatique plutôt insipide. Séquences de baseball bien orchestrées. Mise en scène peu relevée. Interprétation quelconque.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Dana Stevens
D'après le roman de Michael Shaara
Photographie :
Musique :
À quelques heures d'un match, le lanceur de baseball vedette Billy Chapel découvre qu'il ne fait désormais plus partie des plans des nouveaux propriétaires de l'équipe pour laquelle il joue depuis presque vingt ans. Le même jour, Billy apprend que sa compagne a décidé de le quitter. Or, ce soir-là, malgré les remises en questions et certains souvenirs qui le tourmentent sans répit, Chapel réussit à jouer le meilleur match de sa vie. Match à l'issue duquel Billy décidera de mettre fin à sa carrière.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Sam Raimi nous avait habitués à un cinéma plus incisif et irrévérencieux. Pour ce drame sentimental qui met toute la gomme pour obtenir le statut de "blockbuster", le réalisateur était soit trop peu inspiré pour faire quelque chose de vraiment exaltant, soit il s'est vu imposer des normes trop rigides pour s'engager dans une véritable démarche d'auteur. Le film de Raimi propose deux voies narratives parallèles. La première se concentre sur la participation du protagoniste à un match de baseball, la seconde s'étend sur sa vie sentimentale. Or, aucune des deux voies ne satisfait vraiment, parce que l'écriture est superficielle et le traitement du sentiment amoureux plutôt banal. Seules quelques (courtes) séquences de baseball bien orchestrées permettront aux amateurs de se mettre quelque chose sous la dent. Kevin Costner, dont c'est le troisième film traitant de baseball, n'arrive toujours pas à démontrer suffisamment de sensibilité pour être crédible dans un personnage romantique. Sa partenaire Kelly Preston a beau se déchirer l'âme et fondre en larmes, son jeu ne parvient pas non plus à relever le film.

Texte : Carlo Mandolini

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame sportif de Pascal Plante avec Katerine Savard, Pierre-Yves Cardinal, Ariane Mainville. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une nageuse québécoise de 23 ans décide d'arrêter la compétition après les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. La médaille de bronze qu'elle remporte au relais par équipe accentue le malaise qui s'est installé depuis l'annonce de sa décision, jugée irréfléchie par son entourage.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3