Goto main content
2

La Mince Ligne rouge (The Thin Red Line)

É.-U. 1998. Drame de guerre de Terrence Malick avec Sean Penn, Jim Caviezel, Ben Chaplin. En 1942, une troupe de soldats américains affronte des Japonais sur l'île de Guadalcanal. Oeuvre intense adaptée du roman de James Jones. Mosaïque impressionniste riche en observations contemplatives sur le comportement humain. Distribution remarquable.

13 ans + (violence)
2

La Mince Ligne rouge (The Thin Red Line)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 1998. Drame de guerre de Terrence Malick avec Sean Penn, Jim Caviezel, Ben Chaplin.

En 1942, une troupe de soldats américains affronte des Japonais sur l'île de Guadalcanal. Oeuvre intense adaptée du roman de James Jones. Mosaïque impressionniste riche en observations contemplatives sur le comportement humain. Distribution remarquable.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Terrence Malick
D'après le roman de James Jones
Photographie :
Musique :
En 1942, pendant la Deuxième Guerre mondiale, une troupe de soldats de la compagnie américaine C-for-Charlie débarque dans l'île de Guadalcanal et amorce une bataille décisive contre les Japonais. Alors que le colonel Tall pousse ses hommes dans une attaque suicidaire malgré les protestations des capitaines Staros et Gaff, les soldats Welsh et Witt tentent de survivre au paradoxe de ces terribles combats qui se déroulent dans ce paradis du Pacifique.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Terrence Malick a réalisé deux films-clé des années 1970, BADLANDS et DAYS OF HEAVEN, avant de s'éclipser pendant vingt ans. Rarement le retour d'un cinéaste aura été aussi percutant. Son adaptation du roman de James Jones revêt la forme d'une mosaïque impressionniste qui lui permet de poser une réflexion à la fois philosophique et anthropologique sur l'esprit guerrier. Délaissant le récit traditionnel pour bifurquer vers l'essai poétique, Malick déjoue les conventions du film de guerre en détournant les attentes des spectateurs, refusant par exemple de s'attarder sur un protagoniste central. Il en résulte une oeuvre forte et intense, riche en observations contemplatives sur le comportement humain. Les superbes images de la jungle de Guadalcanal contrastent avec la dureté des affrontements guerriers et composent un déchirant paradoxe. Le traitement sonore est magistralement orchestré, fusionnant avec une étonnante efficacité les bruits ambiants, la musique et les voix-off qui traduisent éloquemment les états d'âme des soldats. La distribution est en tout point remarquable.

Texte : André Caron

COMMENTAIRES

06 January 2019, 19:54:32

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Mon 2e film de guerre préféré. Il est profond, extrêmement bien réalisé avec des plans sublimes de la jungle et des performances de qualité. Hans Zimmer donne l'une de ses meilleures soundtrack. J'hésite entre (1) et (2).

J'attribue à ce film la Cote 3


01 April 2017, 14:04:49

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

Ce film de guerre est le versant philosophique et poétique du genre, ce dernier qui a justement été réinventé par SAVING PRIVATE RYAN la même année grâce à ses scènes de guerres immersives qui plaçaient toujours le spectateur dans un point de vue subjectif et inconfortable. Si le film de Spielberg était immersif et viscéral, THE THIN RED LINE contemple et questionne davantage. Et dans le Malick, la caméra plane au lieu d'être instable. Certains jugeront le film trop long et exigeant, mais au bout du compte il s'agit d'un drame de guerre assez unique, quoique parfois frustrant étant donné qu'il ne raconte pas vraiment un récit précis, mais se concentre plutôt sur les états d'âme des personnages. Bref, on en sort pas indemme.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

G.-B. 2018. Documentaire de Victor Kossakovsky. Classement: Général.

Du Groenland à la Floride, en passant par la Russie et la Californie, la force brute de l'eau déchaîne une puissance dévastatrice hors du commun. Désarmé, l'humain doit se contenter de la contempler ou de la subir.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3