Goto main content
4

Nixon (Nixon)

É.-U. 1995. Drame biographique de Oliver Stone avec Anthony Hopkins, Joan Allen, Paul Sorvino. La vie et la carrière politique du 37e président des États-Unis, Richard Nixon. Portrait éclaté et grandiloquent d'un politicien controversé. Montage complexe. Illustration assez imaginative. Jeu fascinant de A. Hopkins.

Général
4

Nixon (Nixon)

Général Général

É.-U. 1995. Drame biographique de Oliver Stone avec Anthony Hopkins, Joan Allen, Paul Sorvino.

La vie et la carrière politique du 37e président des États-Unis, Richard Nixon. Portrait éclaté et grandiloquent d'un politicien controversé. Montage complexe. Illustration assez imaginative. Jeu fascinant de A. Hopkins.

Année :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Richard Nixon a été élu 37e président des États-Unis en 1968, huit ans après avoir perdu sa première campagne présidentielle aux mains de John F. Kennedy. Avide de pouvoir, imprévisible et parfois secret, il a connu une carrière où les pires échecs ont succédé aux plus grands succès. Le scandale du Watergate l'a forcé à remettre sa démission en 1974. Ce film retrace sa vie et sa carrière politique.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Dans un style éclaté et parfois assez prétentieux, Oliver Stone fait ici le portrait d'un des présidents les plus controversés de l'histoire des États-Unis. Le cinéaste confère à son film l'allure d'une épopée tragique aux dimensions quasi shakespeariennes, si bien que l'ensemble sombre vite dans la grandiloquence. Pourtant, on doit reconnaître que le film soutient l'intérêt malgré sa longueur. Le montage complexe y est pour beaucoup, car il bombarde le spectateur d'images et d'informations qui aiguisent la curiosité et stimulent l'esprit. La photographie est à l'avenant, c'est-à-dire variée et imaginative. Anthony Hopkins livre une performance fascinante.

Texte : Martin Girard

COMMENTAIRES

17 août 2018, 15:17:09

Par : Jason Plante, Gatineau

Je dois faire mon coming-out; je suis Social Démocrate canadien, et je sais qu'un jour, je serrerai la main de Donald Trump (s'il ne part pas avec), et je suis gai. Disons que Donald fera l'objet d'un film plus tard, disons par Richard Linklater, parions... Et son image, même en son propre parti, ne sera pas éclatante. J'admire Oliver Stone qui ai eu l'audace de peindre le portrait d'un républicain, si controversé, même en son propre parti. L'interprétation y est adéquate (quoique 2 ou 3 répliques 'retirées') dans l'ensemble du casting, et le film s'étire en longueurs (surtout si vous voyez la version uncut uniquement sous-titré). Je suis de la gauche (en principe à cette époque plus du coté des russes et des chinois), et malgré ce qu'on pense de lui, je lui donne, à lui (Nixon; d'habitude je ne cote pas le monde) et à l'ensemble du film, un 4+...

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Film d'animation de Joel Crawford. Classement: Général.

Les Crood, un clan préhistorique, font la rencontre des Betterman, plus évolués et vivant dans un site luxuriant. Reconnaissant un des leurs parmi ces étrangers mal dégrossis, les parents Betterman manoeuvrent afin de le séparer de sa compagne, au profit de leur fille.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3