Go to main content
4

L'Imitateur (Copycat)

É.-U. 1995. Drame policier de Jon Amiel avec Sigourney Weaver, Holly Hunter, Dermot Mulroney. En voulant aider deux détectives qui recherchent un meurtrier, une psychologue devient à son tour la cible du tueur. Suspense habilement mené. Utilisation intelligente des procédés connus du genre. Interprétation prenante des deux vedettes féminines.

13 ans + (violence)
4

L'Imitateur (Copycat)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 1995. Drame policier de Jon Amiel avec Sigourney Weaver, Holly Hunter, Dermot Mulroney.

En voulant aider deux détectives qui recherchent un meurtrier, une psychologue devient à son tour la cible du tueur. Suspense habilement mené. Utilisation intelligente des procédés connus du genre. Interprétation prenante des deux vedettes féminines.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Warner Bros.
Helen Hudson est une psychologue spécialisée dans l'étude du comportement des meurtriers psychopathes. Ayant elle-même survécu de justesse à l'agression d'un tel tueur, Helen souffre désormais d'agoraphobie et se trouve ainsi confinée chez elle. Cela ne l'empêche pas d'aider les détectives Monahan et Goetz qui enquêtent sur les crimes d'un meurtrier imitant les méthodes d'assassins célèbres, tel l'étrangleur de Boston. Mais en s'impliquant dans cette affaire, Helen devient à son tour la cible du tueur.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ces temps-ci, le cinéma hollywoodien semble décidément très friand d'histoires de psychopathes. Comme SEVEN ou THE SILENCE OF THE LAMBS, COPYCAT décrit les dépravations d'un meurtrier particulièrement roublard qui prétend faire de ses crimes des oeuvres d'art. Le film n'insiste pas trop sur les meurtres eux-mêmes, préférant plutôt analyser la guerre des nerfs que l'assassin livre à ses adversaires. En lui opposant deux héroïnes fortes, les auteurs ajoutent en filigrane un propos féministe discret mais appréciable. Pour l'essentiel, il s'agit surtout d'un suspense fort habilement mené qui atteint son objectif, c'est-à-dire qui maintient le spectateur dans un état de tension soutenue. La réalisation de Jon Amiel s'appuie intelligemment sur les procédés connus du genre, sans abuser d'effets trop faciles. Les deux vedettes féminines livrent des interprétations prenantes.

Texte : Martin Girard

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3