Goto main content
3

Les Roseaux sauvages

Fr. 1994. Drame de André Téchiné avec Élodie Bouchez, Gaël Morel, Stéphane Rideau. En 1962, un jeune homme timide se lie d'amitié avec un pied-noir révolté, une jeune communiste et un paysan rustre qui fréquentent le même lycée. Évocation habile de l'éveil sexuel et politique du protagoniste. Mise en scène souple et discrète. Photographie lumineuse. Excellente distribution.

Général
3

Les Roseaux sauvages (Les Roseaux sauvages)

Général Général

Fr. 1994. Drame de André Téchiné avec Élodie Bouchez, Gaël Morel, Stéphane Rideau.

En 1962, un jeune homme timide se lie d'amitié avec un pied-noir révolté, une jeune communiste et un paysan rustre qui fréquentent le même lycée. Évocation habile de l'éveil sexuel et politique du protagoniste. Mise en scène souple et discrète. Photographie lumineuse. Excellente distribution.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
En 1962, un jeune homme timide, un pied-noir révolté, une jeune communiste et un paysan rustre fréquentent le même lycée du Sud-Ouest de la France. En ce crépuscule de la Guerre d'Algérie, les divergences politiques de ce quatuor créent de vives tensions entre eux, tout en confrontant leurs désirs amoureux.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après s'être reproché de négliger la jeunesse avec son film précédent, André Téchiné crée ici un univers quasi exclusivement peuplé d'adolescents, tout en demeurant à cent lieues de l'univers névrotique de Jacques Doillon. Le réalisateur raconte sa propre jeunesse, évoquant habilement le paysage moral et politique qui a façonné sa façon de voir la vie. Il aborde l'éveil sexuel et l'éveil politique comme deux éléments indissociables, chacun marquant l'ouverture sur le monde du personnage de François, l'alter ego du réalisateur. D'abord produit pour la télévision, ce long métrage fait preuve d'une remarquable économie de moyens, évitant le poids d'une reconstitution d'époque en plaçant l'action dans des lieux champêtres. La mise en scène se veut souple et discrète, alors que la photographie lumineuse révèle des visages d'une authenticité déconcertante. L'excellente distribution joue harmonieusement.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Hongr. 2018. Film d'animation de Milorad Krstic. Classement: 13 ans +.

Venue soigner sa kleptomanie auprès d'un éminent psychothérapeute, une voleuse d'oeuvres d'art vient plutôt en aide à ce dernier, en réunissant les treize chefs-d'oeuvre de la peinture qui hantent ses cauchemars, exposés dans les plus célèbres musées de la planète.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3