Goto main content
3

Thelma et Louise (Thelma & Louise)

É.-U. 1991. Drame de moeurs de Ridley Scott avec Susan Sarandon, Geena Davis, Harvey Keitel. Après avoir abattu un violeur, une serveuse et une femme au foyer deviennent des fugitives qui s'enfoncent de plus en plus dans le crime. Road movie à saveur féministe ponctué de scènes d'action palpitantes. Héroïnes attachantes. Sens de l'image étonnant. Interprétation à la fois humaine et pittoresque.

13 ans + (violence)
3

Thelma et Louise (Thelma & Louise)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 1991. Drame de moeurs de Ridley Scott avec Susan Sarandon, Geena Davis, Harvey Keitel.

Après avoir abattu un violeur, une serveuse et une femme au foyer deviennent des fugitives qui s'enfoncent de plus en plus dans le crime. Road movie à saveur féministe ponctué de scènes d'action palpitantes. Héroïnes attachantes. Sens de l'image étonnant. Interprétation à la fois humaine et pittoresque.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
Insatisfaites de leurs vies, Louise, serveuse, et Thelma, femme au foyer, décident de tout laisser en plan et de prendre des vacances. Lors d'une halte, Thelma se laisse imprudemment draguer par un rustre qui tente de la violer. Intervenant sur ces entrefaites, Louise abat l'agresseur. Désemparées, les deux femmes s'enfuient et Louise fait appel à un ancien amant pour qu'il lui fournisse l'argent nécessaire à un séjour au Mexique. Un auto-stoppeur leur ayant fauché la somme, Thelma ne trouve pas mieux que de braquer un magasin pour se refaire. Dès lors, les fugitives ne peuvent plus reculer.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ce "road movie" possède la particularité assez rare dans ce sous-genre cinématographique de mettre l'accent sur des tribulations vécues par des femmes. La psychologie et les motivations des personnages auraient pu être un peu plus fouillées, mais il n'en demeure pas moins que les deux vedettes, très à l'aise dans des rôles dévolus habituellement à des hommes, portent le film à bout de bras par une interprétation à la fois fort humaine et pittoresque. Les quelques temps morts qui viennent ponctuer le récit sont compensés par plusieurs scènes d'action palpitantes durant lesquelles le réalisateur fait montre d'un étonnant sens de l'image.

Texte : Christian Depoorter

COMMENTAIRES

19 juin 2018, 21:48:16

Par : Jason Plante, Gatineau

Moi je me suis toujours demande pourquoi les films ne sont pas (1). Et avec Thelma et Louise, on est tous dans l'abime. Parce que le cineaste n'aurait su mieux faire (la fameuse photo du debut du film, la Thunderbid verte dvenue l'heroine du film (tout ca ne dependait que de la vision de Ridley Scott). Quoique le scenario fait un peu trop feministe (par moments), les deux actrices, de par leurs roles, sont charismatiques et les 2 auraient du gagner l'Oscar (mais bon, il en est arrive un autre). Les paysages sublimes, l'histoire (que tous les hommes sont "cons"), et pas trop d'embuches dans le scenario, a ce film, je lui donne un...

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Film d'animation de Joel Crawford. Classement: Général.

Les Crood, un clan préhistorique, font la rencontre des Betterman, plus évolués et vivant dans un site luxuriant. Reconnaissant un des leurs parmi ces étrangers mal dégrossis, les parents Betterman manoeuvrent afin de le séparer de sa compagne, au profit de leur fille.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3