Goto main content
2

Shining - L'Enfant lumière (The Shining)

É.-U. 1980. Drame d'horreur de Stanley Kubrick avec Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd. Engagé comme gardien d'un hôtel en montagne pendant l'hiver, un homme subit une étrange transformation mentale, qui l'incite à vouloir tuer son jeune fils et sa femme. Adaptation vertigineuse du roman de Stephen King. Fantastique mâtiné de psychologique. Mise en scène brillante et souvent impressionnante. Interprétation excellente.

13 ans + (violence, horreur)
2

Shining - L'Enfant lumière (The Shining)

13 ans + (violence, horreur) 13 ans + (violence, horreur)

É.-U. 1980. Drame d'horreur de Stanley Kubrick avec Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd.

Engagé comme gardien d'un hôtel en montagne pendant l'hiver, un homme subit une étrange transformation mentale, qui l'incite à vouloir tuer son jeune fils et sa femme. Adaptation vertigineuse du roman de Stephen King. Fantastique mâtiné de psychologique. Mise en scène brillante et souvent impressionnante. Interprétation excellente.

Un instituteur en disponibilité, Jack Torrance, accepte la fonction de gardien d'un hôtel isolé en montagne pendant les mois d'hiver. Il s'installe donc dans l'établissement désert avec sa femme Wendy et son jeune fils Danny et compte profiter de l'occasion pour écrire un livre. Danny, qui jouit d'un don de voyance, est bientôt le témoin d'étranges manifestations et Jack lui-même subit une inquiétante mutation psychologique. Il en vient à vouloir tuer Danny, et Wendy cherche à l'en empêcher alors qu'une tempête de neige bloque les voies d'accès.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Abordant pour la première fois le cinéma d'horreur, Stanley Kubrick (A CLOCKWORK ORANGE, BARRY LYNDON) emmêle si habilement les éléments fantastiques et psychologiques de son récit qu'on ne parvient bientôt plus à les distinguer les uns des autres. Le réalisateur réussit des séquences de cinéma vertigineuses, mais l'ensemble vise avant tout à déstabiliser les spectateurs, confrontés à des phénomènes qui lui apparaissent arbitraires et inexplicables. On sent dans la mise en images et dans la direction d'acteurs qu'un grand maître est à l'oeuvre.

Texte : Robert-Claude Bérubé

COMMENTAIRES

04 mai 2015, 10:50:32

Par : Francis Perron, Bécancour

Oeuvre incontournable occupant une place particulière dans le cinéma fantastique moderne. Réalisation complexe. Interprétation magistrale.

J'attribue à ce film la Cote 3


31 décembre 2018, 17:32:59

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Le meilleur film d'horreur de l'histoire. Développement psychologique des personnages remarquables. Plusieurs moments mémorables. Réalisation magistrale. Photographie exquise en ayant de très larges plans. Première fois qu'on utilisait le steady cam, utilisé à merveille. Shelley Duvall un peu inégale. L'une des meilleurs performances de l'histoire de Jack Nicholson.

J'attribue à ce film la Cote 3


24 août 2018, 23:34:21

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

C'était la steady-cam?

J'attribue à ce film la Cote 3


19 juin 2018, 18:46:30

Par : Jason Plante, Gatineau

Et j'ai oublie d'ajouter que Shining est le premier film a avoir ete tourne avec une camera amovible, i.e., une camera capable de respecter son ojectif meme si on la secoue un peu. Inovateur comme film, franchement...

J'attribue à ce film la Cote 3


16 juin 2018, 18:25:25

Par : Jason Plante, Gatineau

C'est vrai que Stephen King n'avais pas aime le film. Un desastre il a dit. Ce que je ne comprend pas, c'est que le monde est du meme avis. Danny Lloyd inoubliable, Shelley Duvall un certain charisme, et JACK NICHOLSON medalille en or!!! Mais que voulez-vous, le monde est fascine par les cliches et ces portes ou le petit Danny a ecrit "Redrum"!!!

J'attribue à ce film la Cote 3


11 avril 2018, 23:56:04

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

READY PLAYER ONE m'a donné envie de revoir THE SHINNING...Ce qui est ironique c'est que ni Stephen King, ni Kubrick lui-même n'ont aimé cette oeuvre fascinante.

J'attribue à ce film la Cote 3


16 octobre 2016, 17:00:11

Par : ,

Je ne comprends pas que MediaFilm aient seulement donné un 2 à ce film... un vrai chef d'oeuvre!

J'attribue à ce film la Cote 3


29 août 2016, 17:38:12

Par : Donald Bilodeau, Anjou

Tout a déjà été dit sur ce film afin qu'il obtienne sa cote de chef-d'oeuvre (la musique sublime, la photographie unique, etc.). Je ne veux que rajouter une mention de plus et cette fois-ci, c'est au sujet de l'interprétation. Jack Nicholson offre une performance inoubliable, mais l'interprétation d'ensemble est magistrale. Shelley Duvall est bouleversante en femme effrayée, épuisée et totalement démunie face à la transformation de son mari et le petit Danny Lloyd offre une des meilleures performances jamais offerte par un enfant au cinéma.

J'attribue à ce film la Cote 3


13 janvier 2016, 14:28:38

Par : Pierre-Louis Prégent, Gatineau

Oeuvre phare du cinéma fantastique. Réalisation d'une maîtrise admirable. Atmosphère aux tonalités d'horreur teintée d'onirisme. Interprétation inoubliable de J. Nicholson.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

G.-B. 2018. Documentaire de Victor Kossakovsky. Classement: Général.

Du Groenland à la Floride, en passant par la Russie et la Californie, la force brute de l'eau déchaîne une puissance dévastatrice hors du commun. Désarmé, l'humain doit se contenter de la contempler ou de la subir.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3