Go to main content
3

La Grande Combine (The Fortune Cookie)

É.-U. 1966. Comédie satirique de Billy Wilder avec Jack Lemmon, Walter Matthau, Ron Rich. Frappé accidentellement par un joueur lors d'une partie de football, un cameraman de la télévision, poussé par son beau-frère avocat, feint d'être blessé pour réclamer des dommages. Bon dosage de drôlerie et de satire. Mise en scène fort habile. Personnages bien campés par de savoureux comédiens.

Général
3

La Grande Combine (The Fortune Cookie)

Général Général

É.-U. 1966. Comédie satirique de Billy Wilder avec Jack Lemmon, Walter Matthau, Ron Rich.

Frappé accidentellement par un joueur lors d'une partie de football, un cameraman de la télévision, poussé par son beau-frère avocat, feint d'être blessé pour réclamer des dommages. Bon dosage de drôlerie et de satire. Mise en scène fort habile. Personnages bien campés par de savoureux comédiens.

Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
MGM
Récompenses
Harry Hinkle, caméraman à l'emploi de la télévision, est frappé accidentellement par un joueur au cours d'une partie de football. Il s'en sort sans blessure, mais son beau-frère, Willie, avocat véreux, le convainc de feindre la paralysie, se faisant fort d'obtenir un important règlement en dommages. Harry accepte, espérant regagner par le fait même son épouse qui l'a quitté. Willie entreprend alors une série de manigances pour arriver à ses fins, mais Harry est ébranlé par l'effet produit par sa fausse incapacité sur le sympathique joueur qui est cause de l'accident. Profitant de cette faille, un détective arrive à percer à jour la machination.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Billy Wilder a su doser la drôlerie et la satire pour obtenir une comédie du meilleur crû. Ses personnages sont très bien dessinés et s'expriment dans un langage savoureux et bien en situation. Les gags visuels ne sont pas nombreux, mais la mise en scène ménage des observations amusantes. L'interprétation est de première force.

Texte : Robert-Claude Bérubé

Revue de presse

Réjouissante Comédie

Cette réjouissante comédie est bien dans la lignée de Billy Wilder, réalisateur au style noir et grinçant. Rien n'échappe à son regard impitoyable et parfois cynique. On rit souvent, de nombreuses répliques font mouche et l'interprétation est excellente.

(Texte paru en 1989)

Grande Combine, La Billy Wilder

The Famous Cynicism of Wilder

The trouble is that Wilder deals much more convincingly with cynicism than he does with pangs of conscience and constructive race relations. Matthau is hilarious as the non-stop, small-time chiseler.

(Texte paru en 1966)

Grande Combine, La Billy Wilder

Funny Fantasy of Chiselers

THE FORTUNE COOKIE is no more sunny and (...) even less romantic than KISS ME, STUPID (...) and a comedy of unrelieved vulgarity, but it has style and taste. It is also an explosively funny live-action cartoon about petty chiselers who regard the economic system as a giant pinball machine, ready to pay off to anyone who tilts it properly.

(Texte paru en 1966)

Grande Combine, La Billy Wilder

Les Bons Filous

Les films de Billy Wilder (...) ne sont jamais "brillants", en ce sens qu'il n'est d'aucune façon intéressé à jouer avec la caméra, à "faire" des images. C'est sobre, toujours. Et cette fois encore. Avec une fantaisie souvent drôle. (...) Le film vaut surtout pour le jeu, extraordinaire, de Matthau.

(Texte paru en 1966)

Grande Combine, La Billy Wilder

Top Kudos for Matthau

Although Jack Lemmon gives one of his most ingratiating performances, it is Walter Matthau, as a conniving lawyer, who will receive top kudos for his leathery, poker-faced delivery in Billy Wilder's latest spoof, THE FORTUNE COOKIE.

(Texte paru en 1966)

Grande Combine, La Billy Wilder

Des béquilles en or massif

(...) sous la vulgarité et les facilités d'un sentimentalisme à l'eau de rose, Billy Wilder dissimule un regard aigu et un sens critique infatigable. LA GRANDE COMBINE laisse apparaître les grosses ficelles. (...) Mais elle contribue également à compléter le tableau de l'"American way og life" qu'il poursuit, de film en film.

(Texte paru en 1967)

Grande Combine, La Billy Wilder

Wilder's Wild Morality play

Technically, Lemmon does a superb job, (...) but (...) the picture really belongs to Matthau, who is rapidly becoming the W.C. Fields on the '60s. Like the Old Master, he is all our petty paranoias, all our paltry dreams of avarice, all our sly, bullying, cynical and changeling instincts rolled into one whey-faced lump.

(Texte paru en 1966)

Grande Combine, La Billy Wilder

À propos d'une aliénation intégrale

(...) c'est du vieux cinéma, (...) du cinéma qui raconte une histoire comme on en racontait avant, avec des personnages qui jouent comme on ne peut plus jouer aujourd'hui, (...) du vieux cinéma ingrat, et pourtant merveilleux; intelligent et drôle, plein d'ironie et d'amertume. (...) Du cinéma vivant.

(Texte paru en 1966)

Grande Combine, La Billy Wilder

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3