Goto main content
2

À tout prendre

Can. 1963. Drame psychologique de Claude Jutra avec Claude Jutra, Johanne Harelle, Victor Désy. La liaison d'un jeune homme de bonne famille avec un mannequin de race noire. Du cinéma à la première personne. Mélange de rêve et de réalité. Recherche d'effets insolites. Réalisation rugueuse. Interprétation naturelle. Oeuvre fondatrice du cinéma de fiction québécois.

Général
2

À tout prendre (À tout prendre)

Général Général

Can. 1963. Drame psychologique de Claude Jutra avec Claude Jutra, Johanne Harelle, Victor Désy.

La liaison d'un jeune homme de bonne famille avec un mannequin de race noire. Du cinéma à la première personne. Mélange de rêve et de réalité. Recherche d'effets insolites. Réalisation rugueuse. Interprétation naturelle. Oeuvre fondatrice du cinéma de fiction québécois.

Claude, un bohème, s'éprend de Johanne, une jeune femme de race noire. Ils ont ensemble une liaison, sans que Claude se fasse faute d'autres aventures quand sa maîtresse est absente. Johanne lui apprend un jour qu'elle attend un enfant de lui. Claude pense alors à épouser la jeune femme, mais devant les complications que cela entraîne - Johanne est déjà mariée - et le bouleversement que sa vie en subirait, il change d'idée. Il envoie à Johanne l'argent nécessaire pour se faire avorter et lui signifie la rupture de leur liaison.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le sujet du film est plutôt mince et conventionnel; aussi l'auteur s'est-il efforcé de l'exprimer en termes originaux et proprement cinématographiques. Claude Jutra mêle l'imagination de son héros à la réalité qu'il vit et cette interpénétration constante des deux plans se présente sans transitions, ce qui crée une certaine confusion. Une recherche indisciplinée d'effets insolites ne laisse pas d'être agaçante et la photographie est trop uniformément sombre. Johanne Harelle a beaucoup de présence. (À l'origine, l'appréciation de ce film correspondait à une cote de (5), d'où la non-conformité du texte avec la cote actuelle)

Texte : Robert-Claude Bérubé

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Rus. 2019. Drame de Kantemir Balagov avec Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina, Timofey Glazkov. Classement: Général.

Leningrad, 1945. Remarquable par sa très grande taille, Iya soigne les combattants blessés dans un hôpital, tout en s'occupant avec amour d'un petit garçon. Ses retrouvailles avec son amie Masha, revenue du front, font remonter à la surface leurs traumatismes de guerre.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3