Go to main content
2

À tout prendre

Qué. 1963. Drame psychologique de Claude Jutra avec Claude Jutra, Johanne Harelle, Victor Désy. La liaison d'un jeune homme de bonne famille avec un mannequin de race noire. Du cinéma à la première personne. Mélange de rêve et de réalité. Recherche d'effets insolites. Réalisation rugueuse. Interprétation naturelle. Oeuvre fondatrice du cinéma de fiction québécois.

Général
2

À tout prendre (À tout prendre)

Général Général

Qué. 1963. Drame psychologique de Claude Jutra avec Claude Jutra, Johanne Harelle, Victor Désy.

La liaison d'un jeune homme de bonne famille avec un mannequin de race noire. Du cinéma à la première personne. Mélange de rêve et de réalité. Recherche d'effets insolites. Réalisation rugueuse. Interprétation naturelle. Oeuvre fondatrice du cinéma de fiction québécois.

Claude, un bohème, s'éprend de Johanne, une jeune femme de race noire. Ils ont ensemble une liaison, sans que Claude se fasse faute d'autres aventures quand sa maîtresse est absente. Johanne lui apprend un jour qu'elle attend un enfant de lui. Claude pense alors à épouser la jeune femme, mais devant les complications que cela entraîne - Johanne est déjà mariée - et le bouleversement que sa vie en subirait, il change d'idée. Il envoie à Johanne l'argent nécessaire pour se faire avorter et lui signifie la rupture de leur liaison.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le sujet du film est plutôt mince et conventionnel; aussi l'auteur s'est-il efforcé de l'exprimer en termes originaux et proprement cinématographiques. Claude Jutra mêle l'imagination de son héros à la réalité qu'il vit et cette interpénétration constante des deux plans se présente sans transitions, ce qui crée une certaine confusion. Une recherche indisciplinée d'effets insolites ne laisse pas d'être agaçante et la photographie est trop uniformément sombre. Johanne Harelle a beaucoup de présence. (À l'origine, l'appréciation de ce film correspondait à une cote de (5), d'où la non-conformité du texte avec la cote actuelle)

Texte : Robert-Claude Bérubé

Revue de presse

A Film That Won't Go on the Road

TAKE IT ALL to the rest of us. It's ironical and intensely annoying that one of Canada's best feature film will be shown only another countries.

(Texte paru en 1964)

À tout prendre Claude Jutra

Premier Long métage autobiograhique

Facture élégante, souple très personnelle. Tout ce travail technique est, redisons le, d'une grande allure, même s'il contribue à mettre mieux en évidence l'absence de poids de ce que l'on nous conte.

(Texte paru en 1964)

À tout prendre Claude Jutra

Jutra au Festival

À TOUT PRENDRE est à ce point riche, même trop riche, que nous ne pouvons qu'attendre que Claude Jutra se libère. En effet, on le sent encore prisonnier de lui-même, prisonnier aussi des autres.

(Texte paru en 1963)

À tout prendre Claude Jutra

De style nouvelle vague...

Reste que je ne comprends pas pourquoi on a collé à cette réalisation un dialogue en dessous de tout (...). Un dialogue qui est un ramassis de farces plates, de calembours, (...) de plaisanteries presque toutes du dernier mauvais goût, le tout de nature à faire rugir un organisateur de l'Union nationale.

(Texte paru en 1964)

À tout prendre Claude Jutra

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3