Go to main content
5

Freddy 3: Les Griffes du cauchemar (A Nightmare on Elm Street 3: Dream Warriors)

É.-U. 1987. Drame d'horreur de Chuck Russell avec Heather Langenkamp, Craig Wasson, Robert Englund. Dans un institut psychiatrique, un docteur s'évertue à trouver une raison aux cauchemars terrifiants qui poussent des adolescents au suicide. Épisode d'une série à succès. Variations gratuites sur un thème peu original. Mise en scène manquant de saveur. Interprétation fort inégale.

13 ans + (violence, horreur)
5

Freddy 3: Les Griffes du cauchemar (A Nightmare on Elm Street 3: Dream Warriors)

13 ans + (violence, horreur) 13 ans + (violence, horreur)

É.-U. 1987. Drame d'horreur de Chuck Russell avec Heather Langenkamp, Craig Wasson, Robert Englund.

Dans un institut psychiatrique, un docteur s'évertue à trouver une raison aux cauchemars terrifiants qui poussent des adolescents au suicide. Épisode d'une série à succès. Variations gratuites sur un thème peu original. Mise en scène manquant de saveur. Interprétation fort inégale.

La jeune Kristen Parker est sujette à des cauchemars terrifiants où intervient un homme monstrueux dont la main droite est armée de griffes d'acier. Sa mère la confie à un institut psychiatrique où se retrouvent d'autres adolescents qui souffrent de rêves semblables. Le docteur qui les soigne s'évertue à trouver une raison à ce délire commun qui pousse ses victimes au suicide. Une nouvelle assistante, Nancy, a déjà subi de telles épreuves causées par le spectre d'un meurtrier. En unissant les forces psychiques des malades, elle croit pouvoir combattre le fantôme.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Dans ce troisième film d'une série à succès, le réalisateur Chuck Russell a beau jeu de faire usage d'effets surprenants puisque toute l'histoire repose sur des cauchemars. Il faut avouer d'ailleurs que certains passages sont assez bien imaginés et illustrés. Il reste que tout cela apparaît fort gratuit et pas toujours neuf, puisque certains éléments ont déjà servi dans les deux chapitres précédents. C'est le cas de dire qu'ici la sauce s'allonge et que la saveur se perd. D'autant que les passages réalistes ne sont pas très prenants et que l'interprétation d'ensemble est fort inégale.

Texte : Robert-Claude Bérubé

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3