Aller au contenu principal
3

La Vie rêvée des anges

Fr. 1998. Drame de moeurs de Érick Zonca avec Élodie Bouchez, Natacha Régnier, Grégoire Colin. Une jeune routarde fraîchement débarquée à Lille se lie d'amitié avec une jeune ouvrière qui vit diverses déceptions amoureuses. Portrait juste et âpre d'une certaine jeunesse. Mise en scène très fluide. Interprétation contrastée des deux comédiennes.

13 ans +
3

La Vie rêvée des anges (La Vie rêvée des anges)

13 ans + 13 ans +

Fr. 1998. Drame de moeurs de Érick Zonca avec Élodie Bouchez, Natacha Régnier, Grégoire Colin.

Une jeune routarde fraîchement débarquée à Lille se lie d'amitié avec une jeune ouvrière qui vit diverses déceptions amoureuses. Portrait juste et âpre d'une certaine jeunesse. Mise en scène très fluide. Interprétation contrastée des deux comédiennes. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Lion's Gate
Récompenses
Isa est une routarde dans la jeune vingtaine qui vivote en vendant des cartes qu'elle confectionne. Arrivée à Lille, elle trouve refuge chez Marie, une jeune ouvrière de son âge qui occupe la maison d'une femme et de sa fille, toutes deux victimes d'un grave accident. Tandis que Isa découvre le journal intime de la fillette et décide de lui rendre visite à l'hôpital pour tenter de l'aider, Marie affiche sa révolte et vit diverses déceptions amoureuses.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Comme de nombreux jeunes cinéastes français des dernières années, Érick Zonca a choisi pour son premier long métrage de s'éloigner de Paris et de filmer une histoire en décors réels avec un grand souci de réalisme (acteurs peu connus, dialogues plutôt prosaïques et dépourvus de mots d'auteur, situations ancrées dans le social décrivant la quotidienneté grise d'une ville du Nord, etc.). Ce qui nous vaut un portrait contemporain, juste et âpre d'une certaine jeunesse en détresse, filmé à la hauteur des personnages, qui se distingue pourtant d'autres oeuvres traitant plus ou moins du même sujet. À l'aide d'une caméra très nerveuse, souvent portée à la main, la mise en scène de Zonca demeure des plus fluides. Mais c'est encore plus dans sa direction d'acteurs que le réalisateur excelle, tant pour les premiers rôles que pour les rôles secondaires. Il est évident que le film est touché par la grâce du jeu conquérant et contrasté des deux jeunes comédiennes principales, qui se sont partagé à juste titre le prix d'interprétation féminine à Cannes.

Texte : Jean Beaulieu

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3