Go to main content
5

Bean

G.-B. 1997. Comédie de Mel Smith avec Rowan Atkinson, Peter MacNicol, Pamela Reed. Un musée londonien se débarrasse d'un employé gaffeur en l'envoyant à Los Angeles en tant qu'expert pour y présenter un célèbre tableau. Adaptation dénaturée d'une série télévisée populaire. Scénario plutôt bien construit. Mise en scène sans relief. R. Atkinson souvent amusant.

Général
5

Bean (Bean)

Général Général

G.-B. 1997. Comédie de Mel Smith avec Rowan Atkinson, Peter MacNicol, Pamela Reed.

Un musée londonien se débarrasse d'un employé gaffeur en l'envoyant à Los Angeles en tant qu'expert pour y présenter un célèbre tableau. Adaptation dénaturée d'une série télévisée populaire. Scénario plutôt bien construit. Mise en scène sans relief. R. Atkinson souvent amusant.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Cineplex-Odeon
M. Bean, un homme immature et gaffeur, fait le désespoir des administrateurs du prestigieux musée londonien qui l'emploie. Ne pouvant le congédier, ceux-ci croient pouvoir s'en débarrasser en l'envoyant à Los Angeles présenter à titre de docteur ès arts le célèbre tableau américain «Whistler's Mother», récemment acquis au prix fort par le musée Grierson. David Langley, le jeune conservateur du musée, décide d'accueillir M. Bean chez lui, ce qui déplaît assez aux membres de sa famille. David aura tôt fait de regretter son geste.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cette adaptation au grand écran des aventures de M. Bean était fort attendue par les nombreux amateurs de ce personnage égoïste et infantile. Hélas, le résultat s'avère plutôt décevant. Aux dires des auteurs, le format long métrage exigeait des modifications au personnage vedette, qui devait cette fois interagir avec des protagonistes qui n'étaient plus les discrets faire-valoir de la série télévisée. Il a donc fallu humaniser l'anarchique et égocentrique M. Bean, qui prend progressivement conscience de ses bêtises et met tout en oeuvre pour les réparer, allant même jusqu'à devenir un bienfaiteur. Du coup, ce séjour en terre américaine de l'anti-héros à l'humour typiquement british se révèle un peu trop sage, dénaturant en grande partie le concept original de la série. Le scénario a su toutefois éviter le piège de l'enfilade paresseuse de sketches et s'avère dans l'ensemble plutôt bien construit. La mise en scène sans grand relief est entièrement au service du comique visuel de Rowan Atkinson qui offre une prestation souvent amusante.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3