Go to main content
6

Beethoven 2 (Beethoven's 2nd)

É.-U. 1993. Comédie de Rod Daniel avec Charles Grodin, Bonnie Hunt, Nicholle Tom. Malgré ses réticences, un père de famille finit par accepter que ses enfants adoptent les quatre chiots de leur saint-bernard. Suite de saynètes insignifiantes. Mise en scène sans entrain. Interprètes fadasses.

Général
6

Beethoven 2 (Beethoven's 2nd)

Général Général

É.-U. 1993. Comédie de Rod Daniel avec Charles Grodin, Bonnie Hunt, Nicholle Tom.

Malgré ses réticences, un père de famille finit par accepter que ses enfants adoptent les quatre chiots de leur saint-bernard. Suite de saynètes insignifiantes. Mise en scène sans entrain. Interprètes fadasses.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Universal
L'existence de la famille Newton a bien changé depuis que le saint-bernard du nom de Beethoven est entré dans leur vie. L'incroyable cabot a décidé de fonder maintenant une famille avec la charmante Missy. Mais Regina, la propriétaire de cette dernière, s'est mise en tête d'empêcher Beethoven de revoir sa douce. La méchante femme se sert en fait de l'animal comme moyen de chantage auprès de son ex-mari afin que celui-ci lui verse une forte pension. Heureusement pour Beethoven, les enfants Newton ont pris soin de ses quatre chiots et ont même réussi à les faire admettre par leur père réticent. Mise au courant de l'existence des chiots, l'intrigante Regina complote afin de s'en emparer pour les vendre.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Puisque cela a fonctionné une première fois, pourquoi ne pas resservir la même pâtée, ont dû penser les producteurs. C'est dire que l'originalité et la subtilité sont les grands absents d'une comédie dont les gros toutous amuseront certes les tout petits, mais dont la minceur cadavérique du contenu déprimera un public un tant soit peu plus exigeant. Comme dans l'épisode précédent, l'intrigue se compose d'une suite de saynètes insignifiantes mises bout à bout afin d'illustrer les tracas d'une petite famille idéale américaine. La mise en scène sans entrain ne relève en rien le niveau de l'ensemble; quant aux interprètes fadasses, ils se font souvent damer le pion par leurs homologues canins.

Texte : Christian Depoorter

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3