Go to main content
4

Le Prédateur (Predator)

É.-U. 1987. Science-fiction de John McTiernan avec Arnold Schwarzenegger, Carl Weathers, Elpidia Carrillo. Un commando qui s'est aventuré dans la jungle dans le but de libérer un sénateur enlevé par des guérilleros doit faire face à un extra-terrestre. Mélange musclé d'horreur et d'aventures. Climat de tension efficace. Réalisation souvent tonitruante. Bons trucages. Interprétation conventionnelle.

13 ans + (violence)
4

Le Prédateur (Predator)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 1987. Science-fiction de John McTiernan avec Arnold Schwarzenegger, Carl Weathers, Elpidia Carrillo.

Un commando qui s'est aventuré dans la jungle dans le but de libérer un sénateur enlevé par des guérilleros doit faire face à un extra-terrestre. Mélange musclé d'horreur et d'aventures. Climat de tension efficace. Réalisation souvent tonitruante. Bons trucages. Interprétation conventionnelle.

Chargé d'arracher à ses geôliers un sénateur américain enlevé par des guérilleros sud-américains, le major Dutch Schaefer s'aventure dans la jungle avec quelques hommes. Leur équipée prend des aspects étranges alors que leur avance est surveillée par une créature invisible dotée d'une vision thermale. Schaefer et ses guerriers trouvent au long de leur chemin des cadavres horriblement mutilés. Voici que l'étranger se manifeste, éliminant un à un les soldats de Schaefer; il s'agit d'un extra-terrestre venu chasser sur notre planète. Le major se voit forcé d'affronter seul cet être redoutable.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Empruntant des éléments à divers films précédents (THE MOST DANGEROURS GAME, ALIEN et même RAMBO), ce film offre un mélange percutant de scènes violentes aux amateurs de films d'action. Le résultat apparaît assez hétéroclite, mais le film a l'avantage d'avoir été tourné en pleine jungle, dans la région de Puerto Vallarta au Mexique, ce qui lui confère un attrait visuel non négligeable. Le récit exploite avec une relative habileté l'image virile de la vedette, sans trop se soucier de logique ou de vraisemblance. Les trucages sont convenablement réussis.

Texte : Robert-Claude Bérubé

COMMENTAIRES

08 août 2018, 10:54:29

Par : Michaël Gagnon, Sherbrooke

Classique du genre. Scénario pour le moins mince. Effets visuels corrects. Tension soutenue. Bande sonore musclée. Affrontement final percutant. Interprétation virile correcte pour le style.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3