Go to main content
3

Ghost Dog: La Voie du samouraï (Ghost Dog: The Way of The Samurai)

É.-U. 1999. Drame policier de Jim Jarmusch avec Forest Whitaker, John Tormey, Cliff Gorman. Après un contrat qui a mal tourné, un tueur à gages qui vit selon les préceptes des anciens samouraïs devient la cible d'un clan mafieux. Relecture originale et fort réjouissante du film de gangsters. Climat envoûtant. Réalisation leste et imaginative. Jeu prenant de F. Whitaker.

13 ans + (violence, langage vulgaire)
3

Ghost Dog: La Voie du samouraï (Ghost Dog: The Way of The Samurai)

13 ans + (violence, langage vulgaire) 13 ans + (violence, langage vulgaire)

É.-U. 1999. Drame policier de Jim Jarmusch avec Forest Whitaker, John Tormey, Cliff Gorman.

Après un contrat qui a mal tourné, un tueur à gages qui vit selon les préceptes des anciens samouraïs devient la cible d'un clan mafieux. Relecture originale et fort réjouissante du film de gangsters. Climat envoûtant. Réalisation leste et imaginative. Jeu prenant de F. Whitaker.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Ghost Dog est un tueur à gages colombophile qui a adopté comme règle de vie les préceptes des anciens codes samouraïs. Son employeur est le mafioso Louie, qui lui a sauvé la vie lorsqu'il était jeune. Depuis, il lui voue une loyauté absolue. Mais suite à un contrat qui a mal tourné, Louie reçoit l'ordre de ses supérieurs d'éliminer Ghost Dog, ce qu'il ne se résout pas à faire. De son côté, le tueur aux aguets passe à l'offensive et décime tout le clan mafieux, sauf Louie. Celui-ci doit alors prendre une décision...

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après le sous-estimé Dead Man, qui revisitait avec intelligence et humour les codes du western, Jim Jarmusch poursuit sa démarche révisionniste en l'appliquant cette fois au film de gangsters, avec des résultats tout aussi réjouissants. Il est vrai que Tarantino est passé par là et que son influence se fait sentir dans les répliques à l'humour décalé ou lors de certaines scènes loufoques ridiculisant de vénérables et redoutés mafiosi. Fidèle à son goût pour le métissage des cultures, Jarmusch a conçu un personnage principal fort original, un Afro-Américain imprégné de sagesse orientale, employé par des Italiens et ami d'un Français vendeur de glaces avec qui il est engagé dans un perpétuel dialogue de sourds. Le sens de l'honneur de ce tueur impavide détonne dans un univers devenu cynique, et n'a d'égal que son habileté à déjouer tous les pièges qu'on lui tend. La mise en scène leste et imaginative distille un climat envoûtant et exploite avec brio un environnement urbain décrépit. Bien qu'il fasse montre d'une constante décontraction, Forest Whitaker confère une émouvante profondeur à son personnage hors norme.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3