Go to main content
5

Le Petit Nicky (Little Nicky)

Dimanche 02 Octobre à 21:40 | Cinépop

É.-U. 2000. Comédie fantaisiste de Steven Brill avec Adam Sandler, Patricia Arquette, Rhys Ifans. Le naïf fils cadet de Satan doit neutraliser ses deux frères renégats qui ont créé un véritable enfer dans la ville de New York. Scénario abracadabrant et surchargé. Humour facile et vulgaire. Moments amusants. Réalisation dynamique. Bons trucages. Interprétation amusée mais inégale.

Général
5

Le Petit Nicky (Little Nicky)

Général Général

É.-U. 2000. Comédie fantaisiste de Steven Brill avec Adam Sandler, Patricia Arquette, Rhys Ifans.

Le naïf fils cadet de Satan doit neutraliser ses deux frères renégats qui ont créé un véritable enfer dans la ville de New York. Scénario abracadabrant et surchargé. Humour facile et vulgaire. Moments amusants. Réalisation dynamique. Bons trucages. Interprétation amusée mais inégale.

Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Alliance Vivafilm
Lorsque Satan annonce son intention de contrôler l'enfer pour encore dix mille ans, ses fils Adrian et Cassius se rebellent et débarquent à New York pour faire le plein d'âmes. Ce faisant, les renégats provoquent un déséquilibre entre les forces du Bien et du Mal, ainsi que la lente décomposition de leur père. Ce dernier charge alors son plus jeune fils, le naïf Nicky, de ramener ses deux frères. Sur place, le gentil diable peut compter sur l'aide du chien parlant Beefy. Et tout en poursuivant sa mission, Nicky expérimente le sentiment amoureux avec Valerie, une jeune étudiante en design.

L’AVIS DE MEDIAFILM

À l'instar des précédentes comédies de l'acteur-scénariste Adam Sandler (HAPPY GILMORE, THE WEDDING SINGER, THE WATERBOY, BIG DADDY), LITTLE NICKY ne fait pas dans la dentelle, misant plutôt sur un humour facile et souvent vulgaire pour divertir le public, ce qui n'exclut pas ça et là quelques pointes satiriques bien amenées. De plus, grâce à un budget conséquent, Sandler et ses collaborateurs ont pu cette fois confectionner une intrigue aux développements fantaisistes, pour ne pas dire abracadabrants, qui prennent place dans des décors fort élaborés, tels cet enfer inspiré des toiles de Bosch, et qui exploitent habilement une panoplie d'effets spéciaux souvent surprenants. Cependant, le film apparaît surchargé en détails sans grands rapports avec le récit principal, qui n'ont d'autre fonction que de provoquer un gag, pas toujours réussi par ailleurs. Néanmoins, la réalisation dynamique ne laisse aucun temps mort et réserve quelques moments assez amusants. La distribution compte de nombreuses vedettes dans des petits rôles qu'ils incarnent avec un amusement complice. Toutefois, le jeu de Patricia Arquette détonne par son manque d'humour, et Sandler est parfois agaçant dans sa nouvelle incarnation d'un niais.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3