Goto main content
3

Mon amour (Bright Star)

G.-B. 2009. Drame sentimental de Jane Campion avec Ben Whishaw, Abbie Cornish, Paul Schneider. L'histoire d'amour tragique du poète John Keats avec la jeune voisine coquette et extravertie qui lui a inspiré certaines de ses plus belles oeuvres. Production somptueuse et nuancée, inspirée des lettres d'amour de John Keats. Mise en scène empreinte de modernité. Reconstitution d'époque élégante, un brin compassée toutefois. Interprétation de premier ordre. (sortie en salle: 2 octobre 2009)

Général
3

Mon amour (Bright Star)

Général Général

G.-B. 2009. Drame sentimental de Jane Campion avec Ben Whishaw, Abbie Cornish, Paul Schneider.

L'histoire d'amour tragique du poète John Keats avec la jeune voisine coquette et extravertie qui lui a inspiré certaines de ses plus belles oeuvres. Production somptueuse et nuancée, inspirée des lettres d'amour de John Keats. Mise en scène empreinte de modernité. Reconstitution d'époque élégante, un brin compassée toutefois. Interprétation de premier ordre. (sortie en salle: 2 octobre 2009)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Grande-Bretagne, 1818. Le poète John Keats vit aux crochets de son ami Browne, dans une résidence de Hampstead, à proximité de Londres. Ils ont pour voisins la famille Brawne, dont l'aînée, Fanny, épate la société avec des robes élégantes et audacieuses de sa création. A priori, rien ne rapproche Keats, artiste introverti éprouvé par le décès de son frère tuberculeux, de cette jeune coquette aux joues roses, qui lit peu et s'amuse à les taquiner, lui et Browne. Mais au fil des promenades et des sorties mondaines, naît entre eux un amour qui, d'un côté, ouvre la jeune fille à la poésie, de l'autre inspire à Keats certaines de ses plus belles oeuvres. Leurs noces annoncées, réprouvées par la société de l'époque soucieuse de leur différence de rang social, sont compromises par bien pire: Keats, atteint du mal qui a emporté son frère, doit sur ordre du médecin aller se soigner en Italie.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après deux opus tièdement accueillis (HOLY SMOKE et IN THE CUT), la Néo-Zélandaise Jane Campion (THE PIANO) renoue avec le film d'époque, et incidemment avec le succès, grâce à ce drame sentimental somptueux et nuancé. La cinéaste fait revivre à l'écran l'Angleterre du XIXe siècle à travers une reconstitution très soignée, un brin compassée, qui tel un écrin enferme ses héros. Sa mise en scène moderne, portée par une caméra sur le qui-vive, traque les émotions et les contradictions des personnages, dont les silences sont souvent plus révélateurs que les paroles. L'histoire d'amour de Keats et Fanny étant peu fertile en rebondissements, Campion, qui s'est inspirée des lettres du poète à sa fiancée, a meublé son récit de micro-événements, témoignant ici de l'esprit agité du poète romantique, là du caractère romanesque de son héroïne. Il en résulte un film savant, un peu cérébral il est vrai, mais qui s'inscrit dans la continuité d'une oeuvre forte fondée sur les malentendus du coeur.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Documentaire de Agnès Varda. Classement: Général.

À 90 ans, Agnès Varda passe en revue sa filmographie, ses expériences de photographe ainsi que ses récentes incursions en arts visuels. C'est également pour elle l'occasion d'évoquer son passé féministe et sa relation complice avec son défunt époux, le cinéaste Jacques Demy.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3