Fences
1 7 3
3

Fences

É.-U. 2016. Drame de Denzel Washington avec Denzel Washington, Viola Davis, Mykelti Williamson. Dans les années 1950 à Pittsburgh, un éboueur noir, qui a toujours rêvé d'être une vedette de baseball professionnel, déverse son amertume sur ses proches. Brillante adaptation de la pièce à succès d'August Wilson. Tirades mémorables. Changements de tonalité bien négociés. Symbolisme éloquent. D. Washington époustouflant de maîtrise. (sortie en salle: 30 décembre 2016)

Général Général

Genre : Drame
Durée : 139 min.
Réalisation : Denzel Washington
Scénario :
Photographie : Charlotte Bruus Christensen
Musique : Marcelo Zarvos
Montage : Hughes Winborne

Dans les années 1950 à Pittsburgh, un éboueur noir, qui a toujours rêvé d'être une vedette de baseball professionnel, rumine ses espoirs contrariés, une bouteille à la main. Son épouse et ses fils organisent tant bien que mal leur vie autour de cet homme pétri de contradictions.

L’avis de Mediafilm

Denzel Washington a joué à Broadway dans la pièce à succès d'August Wilson - qui lui a valu un Tony Awards - avant d'en proposer cette brillante adaptation. L'action, confinée dans un espace réduit, rend bien compte des origines théâtrales du projet. Celles-ci sont du reste assumées par le cinéaste, qui exploite avec force et éloquence le décor de la clôture, qui sert ici à illustrer (entre autres) la puissance des frontières mentales construites par les préjugés ou les habitudes. Avec ses changements de tonalité épousant le caractère imprévisible du protagoniste, l'intrigue progresse avec une lenteur calculée, révélant de manière précise les diverses nuances des combats intérieurs de chacun des personnages. Ces derniers sont campés par des acteurs animés par un plaisir du jeu manifeste. En particulier Washington, qui charrie le spectateur d'une émotion à l'autre au gré de coups de gueule exprimés dans une faconde inimitable. Lesquels trouvent leur nécessaire contrepoids dans la parole vive et droite de l'épouse, admirablement incarnée par Viola Davis.

Texte : Jonathan Guilbault

Revue de presse

Film Review

(...) if Wilson’s play is on some level timeless, only rarely does FENCES as a movie, hit you in the solar plexus with its relevance. It’s more like a long day’s journey into something weighty and epic and prestigious.

Film Review

Denzel Washington’s marvellous adaptation of August Wilson’s Pulitzer Prize-winning play provides the actor-director with one of his finest roles, and he gives a powerhouse performance as an ageing patriarch undone by his pride, stupidity and bitterness.

De grandes performances!

Viola Davis, l'une des meilleures actrices du moment, parvient à donner de la finesse à un rôle visiblement écrit pour permettre de grands éclats sur scène. On peut en dire autant de Denzel Washington, immensément convaincant dans le rôle du patriarche frustré, qui a du mal à comprendre les besoins affectifs de ses proches.

Mirages de la vie

FENCES est surtout un film d’acteurs, et Washington, tout en solidifiant la mise en scène par doses de subtilités, de correspondances, de miroirs affectifs et de paroles équilibrées, rend un émouvant hommage à l’art d’interprétation

Commentaires

19 mars 2017, 14:30:45

Même si on reconnaît facilement l'origine théâtral de ce film, l'ensemble est captivant, sans véritable temps mort, grâce en grande partie aux acteurs (Washington et Davis en tête) qui livrent des performances vibrantes avec un texte tout aussi vigoureux.

1 7 3

J'attribue à ce film la Cote 3

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!