Maud
1 7 4
4

Maud (Maudie)

Can. 2016. Drame biographique de Aisling Walsh avec Sally Hawkins, Ethan Hawke, Kari Matchett. Femme de ménage puis épouse d'un vendeur de poissons fruste de la Nouvelle-Écosse, l'infirme Maud Lewis obtient une notoriété nationale grâce à ses peintures d'un art naïf conquérant. Évocation classique mais chaleureuse de la vie de Maud Lewis. Repères temporels flous. Amusante description d'un couple singulier. Beaux paysages côtiers. S. Hawkins épatante. (sortie en salle: 21 avril 2017)

Général Général

Genre : Drame biographique
Durée : 115 min.
Réalisation : Aisling Walsh
Scénario :
Photographie : Guy Godfree
Musique : Michael Timmins
Montage : Stephen O'Connell
Pays : Canada
Irlande
Distributeur : Métropole Films Distribution
Interprètes : Sally Hawkins
Ethan Hawke
Kari Matchett
Zachary Bennett
Gabrielle Rose
Marthe Bernard

Nouvelle-Écosse, fin des années 1930. Infirme considérée simple d'esprit par sa tante qui l'héberge depuis un récent drame, Maud Dowley apprend avec colère que son grand frère a vendu la maison familiale sans lui en parler. Décidée à prendre sa vie en main, la trentenaire répond à la petite annonce d'Everett Lewis, vendeur de poissons à la recherche d'une femme de ménage à domicile. Élevé dans un orphelinat, ce célibataire fruste fait comprendre à sa nouvelle employée qu'elle compte moins pour lui que ses chiens et ses poules. Mais lentement, la rusée Maud impose sa présence dans la bicoque sans électricité et dotée d'un seul lit, dont elle couvre les murs de charmants dessins. Ayant décelé le potentiel de cet art naïf, une élégante cliente new-yorkaise d'Everett commande des oeuvres à la pauvre handicapée, qu'elle contribue à faire connaître au plan national. Devenue l'épouse de son employeur déstabilisé par son soudain succès, Maud croit enfin avoir trouvé le bonheur.

L’avis de Mediafilm

Par une série de savantes contorsions physiques et d'irrésistibles petits sourires en coin, l'épatante Sally Hawkins (HAPPY-GO-LUCKY, BLUE JASMINE) compose une attachante et nuancée Maud Dowley dans ce chaleureux biopic canadien coproduit avec l'Irlande. Certes classique et plutôt flou dans ses repères temporels, le récit captive de bout en bout, surtout grâce à l'amusante description du couple singulier que l'artiste handicapée formait avec le mal léché et grognon Everett Lewis, campé par un Ethan Hawke (BOYHOOD, THE MAGNIFICENT SEVEN) très juste. Sensible, dépourvue de coquetterie stylistique, la réalisation de l'Irlandaise Aisling Walsh met à profit de beaux paysages côtiers, filmés principalement à Terre-Neuve. (Texte rédigé en novembre 2016, dans le cadre du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue)

Texte : Louis-Paul Rioux

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Lost City of Z, The The Lost City of Z
Mediafilm

É.-U. 2016. Aventures de James Gray avec Charlie Hunnam, Tom Holland, Robert Pattinson.


Au début du XXe siècle, le militaire anglais Percival Fawcett quitte femme et enfants pour se lancer dans une série d'expéditions en Amazonie, à la recherche des vestiges d'une civilisation disparue.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!