Belle et la Bête, La
1 7 3
3

La Belle et la Bête (Beauty and the Beast)

É.-U. 2017. Comédie musicale de Bill Condon avec Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans. Une jeune villageoise est faite prisonnière par un prince transformé en bête monstrueuse par une enchanteresse. Remake fidèle du célèbre film d'animation de Disney inspiré du conte de Leprince de Beaumont. Direction artistique époustouflante. Réalisation somptueuse. Interprètes au diapason. (sortie en salle: 17 mars 2017)

Général Général

Genre : Comédie musicale
Durée : 129 min.
Réalisation : Bill Condon
Scénario :
Photographie : Tobias A. Schliessler
Musique : Alan Menken
Montage : Virginia Katz
Pays : États-Unis
Distributeur : Buena Vista
Interprètes : Emma Watson
Dan Stevens
Luke Evans
Ewan McGregor
Gugu Mbatha-Raw
Ian McKellen

Réfugié dans un château, Maurice, un marchand d'horloges égaré, provoque la colère du seigneur des lieux, une bête monstrueuse qui fait de lui son prisonnier. Alertée, Belle, la fille de ce dernier, se rend au château, où elle obtient sa libération en échange de sa propre liberté. De retour au village, Maurice raconte son aventure, mais personne ne le croit, à l'exception du prétendant de Belle, le vil Gaston, et de son complice LeFou. Entretemps, les objets animés du château, serviteurs du maître des lieux, apprennent à la captive que ce dernier était autrefois un prince au coeur de pierre, à qui une enchanteresse avait jeté un mauvais sort. Seul un amour sincère pourra redonner, à lui et à tous les autres, leur apparence humaine. Sur les conseils de ses domestiques, la Bête tente alors de séduire Belle. Mais le temps presse, puisqu'il doit y parvenir avant qu'une rose magique n'ait perdu tous ses pétales.

L’avis de Mediafilm

Agrémenté de nouvelles chansons et truffé de quelques clins d'oeil au chef d'oeuvre réalisé par Jean Cocteau en 1946, ce remake fidèle du célèbre film d'animation de Disney (lui-même inspiré du conte de Leprince de Beaumont) ne manque pas d'éblouir. La direction artistique époustouflante et la réalisation de Bill Condon (GODS AND MONSTERS, DREAMGIRLS) donnent lieu à des instants tout aussi mémorables que ceux contenus dans le film de 1991. Ainsi, le flamboyant numéro "Be Our Guest" ne souffre aucunement de la comparaison. Que ce soit dans les moments intimistes ou les séquences à grand déploiement, chantées ou parlées, Condon orchestre le tout avec fluidité, émotion et entrain. Au coeur de cet univers enchanteur, les interprètes en chair et en os, ainsi que les acteurs qui prêtent leur voix aux objets gracieusement animés, sont au diapason. En plus de chanter avec talent, Emma Watson campe une Belle qui ne s'en laisse pas imposer. À ses côtés, Ewan McGregor et Ian McKellen, dans les rôles respectifs d'un candélabre et d'une horloge, forment un irrésistible tandem.

Texte : Manon Dumais

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Mécanique de l'ombre, La La Mécanique de l'ombre
Mediafilm

Fr. 2016. Drame d'espionnage de Thomas Kruithof avec François Cluzet, Denis Podalydès, Sami Bouajila. Classement: 13 ans +.


Un chômeur quinquagénaire, qui était jusqu'à tout récemment en burn-out, accepte d'un homme d'affaires énigmatique un emploi mystérieux, qui l'entraîne malgré lui au coeur d'un complot impliquant les services secrets français.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!